Aller au contenu principal

J'adhère

Pour se défendre, pour obtenir des avancées médicales et sociales, il est préférable de se rassembler par le biais d'associations de patients plutôt que de rester isolé. Ensemble nous sommes plus fort, nous avons davantage « de poids » face aux pouvoirs publics.

 

A tout moment, je peux rejoindre l’AFD Association des diabétiques Calvados - Orne - Nord Cotentin.

Pour cela, il me suffit de télécharger le bulletin d’adhésion en cliquant sur le lien situé dans la zone orange DEVENIR ADHÉRENT.

Puis de l’imprimer, de le remplir et de l’envoyer à l’adresse indiquée, accompagné de mon chèque pour régler le montant de ma cotisation annuelle.

Mon adhésion est valable pour toute l’année civile en cours et me donne accès à de nombreux services ainsi qu’à mon espace personnel. Ce dernier me permet d’accéder à mes données personnelles transmises à l’association, ainsi qu’au détail de mon adhésion. Cet espace personnel me donne également accès à des contenus exclusifs, comme les guides et livrets produits par la Fédération.

Devenir Adhérent


Services

En devenant adhérent, j’accède à tous les services proposés par mon association : aide sociale et juridique en cas de besoin, groupes de rencontres, ateliers alimentation, activités physiques, … Je rejoins un groupe solide rattaché à une fédération nationale et sérieusement formé à l’accompagnement de pairs à pairs.

Abonnement Equilibre

Devenir adhérent me permet de m’abonner au magazine équilibre à un tarif préférentiel.
En tant qu’adhérent, l’abonnement à équilibre, mon diabète et moi, ne me coûte que 21 € pour un an au lieu de 36 € au tarif plein. Je reçois tous les deux mois 68 pages pour mieux vivre mon diabète au quotidien.

Poids

Je donne du poids aux actions de l’association et donc à celles de toute la Fédération.
Chaque association est entendue localement notamment en fonction du nombre de ses adhérents. Je rejoins également les 160 000 membres actifs de la Fédération : l’union fait la force. Plus nous sommes nombreux, plus nous serons entendus par les médias, le grand public, les pouvoirs publics… Nous avons besoin du plus grand nombre pour faire reculer le diabète !